The Alternative London Tour

IMG_3289

J’ai pensé que pour un premier article sur ce blog, ça pourrait être intéressant de parler de Londres puisque j’y suis en ce moment, mais pour combien de temps? … C’est donc pour ça que j’ai décidé, entre autre changement, de sortir plus souvent et d’explorer la ville à fond car je ne sais pas si j’y resterais encore longtemps. Cela va passer par la visite des musées gratuits (j’ai commencé par le Victoria & Albert samedi dernier mais je n’ai pas de photos) et par des balades au hasard des rues…

Ici ce n’est ni l’un ni l’autre, mais un peu des deux. Je m’explique: l’Alternative London Tour est une visite guidée proposée par Alternative London donc et qui est gratuite. Ou plutôt, basée sur le principe du « pay what you like » (payez ce que vous voulez). Cette compagnie propose d’autres tours payants, à pieds ou à vélo autour du thème du street art principalement mais aussi de la nourriture.

L’alternative walking tour que j’ai fait se déroule dans l’East London et débute au Sptafields Market dans le quartier de l’east end. Le thème est donc le street art mélangé à un peu d’histoire du quartier. Je m’excuse d’avance pour la qualité des photos, je débute et tatonne encore beaucoup sur les réglages.

Nous étions une douzaine ce lundi à suivre Josh notre très sympathique guide, East Londonien pur jus et lui-même pratiquant la peinture de rue.

Un peu d’histoire 

Josh nous explique donc que le quartier était principalement axé sur l’industrie de la confection et peuplé essentiellement de migrants. D’abord des Huguenots (des réfugiés français protestants et tisserands pour la plupart) au 17e siècle, puis des irlandais et des juifs ashkénazes (d’Europe de l’est).

Certains noms montrent d’ailleurs bien l’héritage laissé par  ces différentes communautés dans le quartier.

IMG_1862
Hey Josh !! (http://symetrieetptitsbiscuits.blogspot.co.uk)

Le quartier de l’east end a été presque entièrement détruit par les bombardements de la seconde guerre mondiale, puis reconstruit à partir des années 50 par des migrants bangladais et indiens. Ces derniers sont toujours présents aujourd’hui comme en témoigent les nombreuses « Curry Houses » ou « maison du curry », des restaurants de cuisine indienne, présents sur Brick Lane, ainsi que les noms des rues écrits en alphabet indien sous le nom en anglais.

IMG_3296

Beaucoup d’art

Le tour a duré 2h et nous avons sensiblement suivi le chemin suivant:

Itinéraire Alternative London

Je vous laisse maintenant avec quelques images des œuvres de quelques street-artistes…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s